Fais donc ca !

Le blog de ddschutz.

Ridiculous 6

Dans l’ouest pas besoin d’être malin.

Le rêve américain

Quand le film commence et que l’on voit le nom de Adam Sandlers et que le titre est “ridiculous 6” on sait déjà que l’on est devant du grand cinéma.

Le pitch en deux mots, un visage pale élevé par des indiens part à la recherche de son père, élevé par une bande de truands. En chemin il rencontre un à un ses frères enfin plutôt ses demi-frères. Et comme le titre du film l’indique il en a 5.

Et ses frères sont plus idiots les uns que les autres. Mais ils sont tous unis pour retrouver leur père.

Et on se dit que quand on est couillon comme ils sont-ils n’arriveront à rien, face à la vie. Heureusement du côté des méchants ils sont tout aussi couillons.

Et c’est à ça que l’on se dit que la vie est bien faite. On trouve toujours quelqu’un de plus stupide que soi. Et cela que l’on soit gentil ou méchant. C’est un peu une constante dans la vie, et cela pas que dans les films. Dans la vie on croise parfois des gens qui nous remontent le moral, rien qu’avec leur connerie. On se dit que l’on n’est pas si con et que notre vie est quand même belle. Donc n’oubliez pas dans cette période de fête de remercier les idiots car ils vous renvoient une bonne image de vous. Le T-shirt “I am with stupid” permet de montrer aux passants que vous êtes moins stupide que la personne qui vous accompagne. Tout est une question d’échelle de valeur.

Et le film

Le film il n’y en a pas grand chose à en dire c’est un film d’Adam Sandlers de l’humour de la débilité et un peu de happy end.

On retiendra quand même la phrase du pianiste black qui après avoir avoué à ses frères qu’il était noir leur annonce son talent : “je joue du piano à queue avec la mienne” De la finesse, de la poésie, des dialogues je vous dis. On se dit alors que la blague est une fantaisie d’un traducteur, car on l’a puni en le faisant traduire des films comiques.

Et bien non !!! Car plus tard dans le film on le voit jouer du piano à queue avec son membre. Enfin on ne voit pas les parties du monsieur en question. Bandes de pervers. Mais on le voit jouer au piano, debout, les mains dans le dos, et là libre à chacun d’imaginer la manière dont il joue au piano.

Si on regarde la représentation de la femme grâce au test de Bechdel, le film obtient 0/3. Une seule femme un peu importante la future femme du héros.

Alors doit-on regarder ce film ou non ? Ca dépend de ce que vous recherchez. Si vous recherchez un divertissement sans prise de tête, pourquoi pas. Si vous recherchez un vrai film de western, ce n’est pas celui-là qu’il vous faut.

Comments