Fais donc ca !

Le blog de ddschutz.

Twitter Reflexe

Durant l’entre deux tours de cette présidentielle les débat étaient assez houleux. Et les gens s’énervent vite quand ça parle politique en 140 caractère. J’ai donc décidé de réduire drastiquement ma consommation de twitter qui s’est trouvé bien politisé. Alors qu’à la base je voulais juste trouver des gens pour parler jeu de société. Je sais bien qu’une élection présidentielle c’est important et qu’il faut en parler, mais mon twitter n’est pas l’endroit le plus approprié.

Réduction

Pourquoi réduction et pas arrêt ?

Car un arrêt serais je pense un peu trop violent, et il y a des gens que je ne connais que par twitter, je ne voudrais pas les abandonner.

Semaine 1

La première semaine ce fut un peu dur quand je prends mon téléphone en main le premier réflexe c’est lancer l’appli twitnukker pour twitter. Elle est placée au bon endroit pour que ce soit totalement intuitif d’appuyer sur l’icône. La position du pouce au repos et paf on se retrouve online sur le petit oiseau bleu.

Mais à chaque incursion je lisais des trucs politiques et c’était chiant. Je surveillais quand même mes mentions, ce n’est pas parce que je ne veux plus tout lire que je ne vais pas répondre aux gens qui me parlent. J’ai aussi partagé quelques statuts, ce n’est pas facile de partir d’un coup.

Mais à la fin de la première semaine je n’avais plus trop envie d’aller voir, j’avais même perdu le réflexe d’y aller dès que je prenais mon téléphone en main. Bien sûr parfois je voulais checker (le plus souvent durant la pause midi au bureau) mais je luttais parfois presque 30 sec à regarder mon écran d’accueil avant de reposer le téléphone.

Je me demande parfois ce que vous faites, car oui ne nous le cachons pas lire son fil twitter c’est un peu comme stalker des gens.

Semaine 2

Je ne vérifie plus que mes mentions 2 à 3x par jour seulement. Et il faut avouer que depuis que je ne twitte quasiment plus, elles se font un peu moins fréquente.

Je n’éprouve plus tellement l’envie d’y aller, serais-je guéri ? Je ne pense pas la rechute est rapide et quand j’ai des mentions je réponds quand même assez rapidement. L’icône est toujours sur l’écran d’accueil principal de mon téléphone, donc j’y pense quand même, mais je me dis d’être fort. Le fait que ce soit un peu la folie au boulot en ce moment doit bien aider.

Au moins je trouve un peu de temps pour m’impliquer encore un peu plus dans proxijeux. Pas dans la gestion du compte twitter, ça serait de la triche, mais dans l’organisation interne et la création des goodies pour les gens qui nous donnent de l’argent.

Je n’ai pas suivi les résultats de l’élection présidentielle sur twitter, je n’ai pas vu tous les messages de haine, de dérision, d’amour; ni tous les memes sur Macron. Mais je suis toujours en vie.

Conclusion

On en arrive au moment crucial, le dénouement de cette affaire, vais-je arrêter twitter ?

La réponse est

Non, mais je vais en faire une utilisation raisonnée.

J’hésite encore entre plusieurs options, soit unfollow plein de gens, mais l’unfollow est vécu pour certains comme une trahison

Soit simplement masquer certaines personnes, du coup pas d’embrouille mais je ne vois plus les twits

Soit passé ma TL sans tout lire, car oui avant cette pause présidentielle je lisais tout. Certains twits juste en diagonal je ne cliquais pas sur tous les liens mais je passais tout en revue. Et je pense que c’est ça qui est chronophage. Je vais sûrement faire du twitter carpe Diem, je regarde ce qui se passe quand j’y suis et je laisserai passer les choses qui arrivent quand je dors.

Un peu comme la vraie vie en gros, vous ferez bien ce que vous voulez quand je ne suis pas là.

Voilà en gros ma psychanalyse à 2 francs (ça ne mérite pas 2€), un blog ça sert aussi à ça. Du coup cet article est fini vous pouvez aller le partager sur Twitter.

Sa Majeste Minor

On pourrait croire à une réadaptation d’un texte grec antique, mais il n’en est rien, ce conte totalement WTF est bien contemporain.

Pour résumé, un homme porc joué par José Garcia, qui d’autre aurait une telle animalité dans le cinéma français ? Un homme porc, qui agit et vit avec les porcs depuis son enfance car trouvé hors du village. Cet homme porc devient suite à son décès et son retour à la vie conscient et très éloquent. Et par un concours de circonstance se retrouve chefs du village.

Ce film mélange les discours verbeux les scènes de nudité et l’humour. On ne sait pas trop sur quel pied danser dans ce film, entre des passages qui nous font réfléchir sur notre condition humaine, et les passages ou Vincent Cassel en Faun demande “Salut l’ami, tu viens pour ta sodomie ?”

Ce film est à l’image du cinéma français un film délirant ou on se demande ce qu’on regarde, avec un peu de sexe de l’humour le tout mixé dans un maelstrom totalement déjanté.

C’est ce genre de film que l’on regarde en se disant “mais qu’est-ce que je fais devant ce film”, mais comme Jean Jacques Annaud est à la réalisation l’image est belle et on se surprend à continuer.

L’image est très Grèce antique, dans les nuances de jaune sable, on sent tout de suite la chaleur ionienne nous inonder. Le décor et l’ambiance sonore nous fait dire qu’il fait chaud, très chaud.

Mais au final, cela ne sonne-t-il pas un peu creux ? Des phrases verbeuses mixées avec José Garcia qui fait le porc. Si vous voulez une expérience cinématographique étrange, pourquoi pas. Si vous voulez voir les seins de Mélanie Bernier (Bande de coquins) assurément. Maintenant regarder tout le film juste pour une paire de seins il faut quand même être courageux.

Mastodon

Mastodon

Je vous le dit tout de suite comme ça vous ne serez pas obligé de vous lire tout mon article : Mastodon ne tueras pas twitter

En tous cas pas dans sa forme actuelle.

Principe

Je vous explique en 2 mots le principe. Je ne vais pas entrer dans les détails d’autres l’ont fait mieux que je ne pourrais le faire.

En gros c’est un twitter décentralisé, ça veut dire que ce n’est pas hébergé juste sur un serveur mais qu’il y a plein de serveurs qui communiquent entre eux. On verra plus bas pourquoi c’est mieux.

On se retrouve donc avec un fil comme sur twitter sur lequel les messages des utilisateurs que l’on suit s’affichent. Un second fil avec ses notifications, jusque-là rien de fou. Et une 3ème colonne qui varie, elle affiche les profils des gens sur lequel on clique ou affiche le message et ses réponses. Mais surtout affiche les 2 fils inédit à Mastodon. Le fil public local : c’est tous les messages des gens qui sont sur votre serveur. (D’où le fait de bien choisir son serveur) Le fil public global : c’est un peu plus complexe, en gros c’est le fil de votre serveur et de tous les serveurs des gens que vous suivez. C’est un peu plus complexe mais entrer dans le détail ici ne servirait à rien.

Pourquoi c’est bien

C’est bien parce que ce n’est pas un seul serveur, et que du coup la censure d’une autorité unique américaine n’a pas de prise sur tout le système.

C’est chaque modérateur de chaque instance qui peut bloquer quelqu’un. Du coup sur ton instance tu ne verras pas les messages des gens nocifs bloqué par ton instance. Ça donne une meilleure réactivité pour bloquer les indésirables.

Ça permet aussi de s’inscrire sur une instance “spécialisé” pour avoir dans son fil local que des messages d’un certain thème. Par exemple si on s’inscrit dans une instance “pointdecroix.com” pour les fans de point de croix, vous n’aurez dans votre fil local que des messages des gens parlant de point de croix.

Pourquoi ça ne tuera pas twitter

Pour le moment tout est beau sur Mastodon, il n’y a que des utopistes et des geek. Oui l’interface n’est pas aussi douce que twitter c’est un peu brut, mais ça fonctionne. Donc ce n’est pas très avenant donc Mme Michu ne va pas créer un compte Mastodon.

Il faut choisir son instance, laquelle choisir ? Il faut lire les règles de l’instance pour voir si elle nous correspond. Ou alors on choisit une grosse instance pour avoir plus de vie dans son fil local au détriment d’une instance spécialisée.

Car oui il faut lire les règles car les modérateurs de l’instance peuvent vous bannir. Par exemple vous êtes inscrit sur une instance “pointdecroix.com” qui interdit de parler de tricot ! Si vous n’avez pas lu ça et que vous commencez à parler tricot en plus du point de croix et bien on peut vous bannir. Le seul juge est le gérant de l’instance et ses modérateurs.

Et donc dans le choix de l’instance si vous choisissez une instance avec 200 personnes on pourra bien surveiller les messages et bannir les indésirables. Avec une instance à 20 000 utilisateurs la modération est déjà plus difficile. C’est pour ça que pour le moment ça marche les instances ne sont pas trop grandes (certains limitent même les inscriptions) et les gens sont de bonne compositions. Mais quand débarqueront les trolls et les haineux en tous genres et qu’il faudra bannir des gens toutes les 5 minutes parce qu’ils ne respectent pas les règles, ça sera plus difficile.

Et puis une instance ça à un cout. En particulier le serveur de stockage des données (et des images publiées) et qui va payer. Ce qui se fait en ce moment c’est que c’est le créateur de l’instance qui paye et qui demande des dons volontaires pour l’aider. Mais si les gens ne payent pas, ou si le créateur de l’instance souhaite fermer son serveur, il vous faudra alors changer d’instance.

Beaucoup de choses liées à la décentralisation me font croire que ça ne tuera pas twitter. Certains utilisateurs vont faire la migration mais le gros du public n’est pas prêt au changement et Mastodon n’y survivrait pas, du moins pas dans sa forme actuelle.

Je ne vous dis pas de ne pas y aller, je vous dis qu’il s’agit d’inventer un nouveau média avec des codes et des usages différents. Comme Facebook et twitter sont différents, Mastodon et twitter sont différents. La base reste la même, des messages courts visible par des abonnés mais la forme change.

Yo Utu Be

Dans un moment d’égarement sur Facebook. Si vous me connaissez, vous savez que mes passages sur le site au F bleu sont très rare car à chaque fois il y a une fonctionnalité ou des remarques qui m’énervent et je me barre rapidement.

Là je suis tombé sur une vidéo d’un youtubeur et il y a quelque chose qui m’a fait décrocher de son monologue “humoristique”

Ce qui a provoqué ma gêne c’est le nombre de coupes de montage. Allons, allons, je ne dis pas qu’il faut faire un plan séquence du temps de la vidéo. Je suis podcasteur et je sais que c’est très dur d’enregistrer un truc seul sans montage. Je fais aussi des coupes sur mes podcasts et certaines ne sont pas très heureuses.

Mais faire plusieurs coupes dans une phrase c’est un peu violent. Surtout que (attention spoilers) dans une vidéo à la différence de l’audio il y a de l’image ! Dans l’audio on ne berne que l’oreille de l’audience. Par contre en vidéo il y a l’oreille et l’œil, et c’est plus difficile de berner les 2 en même temps. Surtout que comme dans les différentes prises on n’est pas placé exactement au même endroit donc ça “saute” d’une position à l’autre et c’est assez perturbant. Je comprends que pour une vidéo “humour” il faut que ce soit rythmé et que du coup quand on veut parler vite on bafouille. Et bafouiller juste sur la chute ça peut gâcher un effet.

Mais si vous pouviez refaire la phrase en entier ça serait un grand plus pour les auditeurs. Ou assumer de bafouiller de temps en temps.

Du coup je vais continuer à écouter des podcast audio et laisser YouTube aux jeunes, comme disait un célèbre inspecteur de police “je suis trop vieux pour ces conneries “

Et Vice Versa

Non pas d’article sur les musiques parodiques des années 90. Même si la chanson des Inconnus “Et vice et versa” mériterait quand même que l’on s’y attarde.

Non je vais vous parler du film d’animation des studios Pixar.

Dans ce film on suit ce qu’il se passe dans la tête d’une jeune fille aux travers de différents personnages qui représentent les différentes émotions.

Personnifier les sentiments était à priori une bonne idée mais la réalisation me laisse perplexe. La joie est svelte et habillée comme en été, et la tristesse est en pullover et en surpoids. C’est ça que l’on veut leur dire à nos enfants ? Qu’être en surpoids c’est la tristesse ? Que quand on est gros et pataud on n’a qu’une utilité secondaire dans la vie ?

Que l’hiver c’est triste ? L’hiver la belle saison des sports de glisse, l’hiver la saison de noël ou l’on ingère en 3 jours plus de gras qu’un ours en phase pré-hibernation. La période du nouvel an durant laquelle on boit en une nuit autant d’alcool qu’un russe un lundi matin.

Ils se rattrapent en faisant de ce personnage de tristesse, l’héroïne du film. Ce qui en fait un film mélancolique et philosophique, comme une vie d’ado. Je m’attendais à voir un truc un peu plus joyeux quand on voit les couleurs de la pochette, et au final c’est plus mitigé. Ça me rappelle qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture.

Les meilleurs passages sont les moments où l’on voit dans la tête des autres personnages, on reconnaît bien les 4 aspects de la personnalité mais teinté de la personnalité générale du personnage.

Encore une fois Pixar nous propose un film d’animation pas trop simpliste et qui fait réfléchir toute la famille.

Improbable Financier

On vous le dit que faire du podcast c’est de l’investissement !

De l’investissement financier, de l’investissement en temps. Alors on demande parfois une participation pécuniaire aux auditeurs.

Dans le cas de ce financement participatif il y a en règle générale 2 écoles.

financement initial

Le kickstarter ou ulule qui demande de l’argent avant d’avoir le produit. On vous vend une idée, un concept, on prend votre argent et on réalise le concept. C’est un peu le principe de production des séries

Souvent c’est la loterie, on ne sait pas ce qu’on aura

Soutien

La deuxième forme de financement est le soutien durant le projet. Via les plateformes Patreon (US) ou Tipeee (FR) les auditeurs donnent chaque mois ou à chaque épisode un petit peu de sous pour soutenir le projet. Ça permet de donner peu par mois, mais sur la durée, ça permet de remplacer le matos défaillant, ou d’investir au fur et à mesure du projet. C’est ce qu’on fait avec Proxijeux

Pas comme tout le monde

Mais il y a des gens qui ne font rien comme tout le monde, et en particulier les amis de l’improbable podcast. Ils ont acheté leur matériel avec leurs sous, sans rien demander à personne. Ils ont fait des podcast tous les 15 jours, pour le bonheur de leurs auditeur, sans demander de sous aux auditeurs et en offrant tout de même la pizza à l’invité.

Aujourd’hui ils arrêtent. Enfin ils arrêtent à la 100ème.Et pour finir en beauté ils ont besoin d’un peu de sous. Alors si vous avez aimé ce qu’ils ont fait tout au long de ces 100 émissions n’hésitez pas à donner un peu de sous. c’est par ici

Vous avez apprécié les dossiers de leurs divers intervenants et vous voulez les remercier de leur ponctualité de leur humour, ou leur payer tout ce temps à préparer le podcast.

A votre bon cœur, aidez ces intermittent du spectacle à boire un coup.

Twitter vs Facebook

Un autre point que je voulais aborder et du coup je fais un second article; c’est la suppression du .@ et des “dérouler”

Twitter c’est aussi des interactions, souvenez-vous au départ on répondait à quelqu’un et il n’y avait que lui qui voyait le message. Enfin ce n’est pas vraiment exact, si on allait sur le profil d’une personne on voyait tous ses twits y compris les messages en réponses à des twit.

A cette époque quand notre réponse était aussi intéressante que le message original et que l’on voulait en faire partager le monde notre répartie, il suffisait de mettre un “.” ou un espace avant le @ du nom d’utilisateur. Un petit signe discret mais qui fait toute la différence. Voilà au moins 1 des 140 caractères qui était bien utilisé.

Mais twitter a décidé que les cachotteries ce n’est pas bien et qu’il faut exposer à tous les amourettes et les indiscrétions. Maintenant si quelque suis les 2 personnes qui se répondent il verra affiché le twit. Mais où donc est passé la vie privée sur les réseaux sociaux !! Et comme cela devenait un peu n’importe quoi de suivre une conversation entrecoupé de divers autres twits. Ils ont décidé de grouper toutes les réponses à un twit en un conglomérat de twits duquel on ne voit que le twit original et les 2 derniers twit. Ce conglomérat est remis en tête à chaque fois qu’il y a une nouvelle réponse

Et mais… Eh oui c’est comme Facebook ! On se retrouve avec des conglomérats énorme et difforme tels les créatures du docteur Moreau. On a donc qu’une envie c’est de les passer. Parfois dans un moment d’égarement on clique pour dérouler l’ensemble des messages, et on referme aussitôt car la journée ne suffirait pas à lire toute cette prose.

A derouler

Et le pire c’est que des petits malins utilisent ce système et le détournent. Ainsi en répondant soit même à son propre twit, on peut raconter sa vie en plus de 140 caractères.

Ce qui est à mon sens une aberration !!!

Oui à la base twitter a été pensé comme du micro-blogging. Je n’ai pas retrouvé la vidéo qui était sur leur site en 2009 et qui disait “parfois on a envie de partager des choses mais ça n’est pas assez long (ou important) pour en faire un article sur son blog. Maintenant il y a twitter” Twitter propose donc d’exprimer des idées courtes, concises et synthétiques. Il faut se faire à l’idée que ce n’est pas sur ce média que l’on va avoir de long débat philosophique (philosophique prenant déjà 10% du twit).

Alors pourquoi détourner un système qui prône une pensée synthétique pour vos élucubrations sans fin ! Pourquoi nous inonder sur 20 twits ce qui pourrait être résumé en 1 twit. Ca ne peut pas être résumé en 1 twit ?

Postez un article sur votre blog !!

Vous pourrez vous exprimer en autant de signes que vous le voulez et vous ne serez pas obligé de cliquer sur “répondre” tous les 140 caractères. Et si vous voulez faire le buzz sur la twittosphère : un twit avec un teasing+ le lien + une photo+ un hashtag. Et voilà le tour est joué ! C’est pas bien fait la vie ??

Mais non vous préférez tout salir en polluant un média sain avec vos proses à rallonges. D’autant que mon application ne gère pas les conglomérats de twits. D’un côté c’est bien car quand le premier arrive dans ma TL je le passe en me disant “ça je ne vais pas le lire”

D’un autre coté quand c’est un de mes contacts qui fait ce genre de choses tous ces twits qui devaient être regroupés apparaissent tous dans ma chronologie ça me saoule un peu. Idem pour les conversations entre 2 personnes que je suis et qui n’ont de cesse de discuter ensemble et que je vois apparaître alors que je n’en ai rien à faire.

Mais bon rassurez-vous je continue à aller sur twitter je repère facilement maintenant les conversations entre personnes et autres choses qui ne me passionnent pas et j’arrive à remonter 120twits en moins de 10min.

Mon message pour les développeurs de twitter serai le suivant : ce n’est pas parce que Facebook gagne beaucoup d’argent que vous devez tendre vers ce modèle. Gardez votre spécificité et votre ouverture d’esprit. On vous aime !!

Et enfin mon message pour les utilisateurs de twitter utilisez cet outil tel qu’il a été pensé, ne cherchez pas à toujours vouloir tout détourner. Twitter c’est être concis alors soyez concis, soyez drôle, soyez-vous même.

(Au moment où je finis cet article je me dis qu’il m’aurai fallu beaucoup de twits à la suite pour exprimer cette pensée)

Facebook vs Twitter

Les réseaux sociaux au départ je n’étais pas vraiment fan. Je me suis bien inscrit sur copain d’avant en 1999/2000 mais je n’y avait vu que peu d’intérêt. J’avais donc laissé tomber les réseaux sociaux au profit de ma vie privée.

C’était le bon temps.

Mais voilà les hasards de la vie font que je suis retombé dedans. Et cela à cause d’un moment de ma vie ou j’étais seul toute la semaine, bossant avec des gens peu agréable loin de chez moi. J’ai donc succombé à l’appel des réseaux sociaux. Et je me suis tourné vers twitter.

Pourquoi twitter ?

Parce que c’est carré ! Les messages sont classés dans l’ordre chronologique et on peut suivre ce qui se passe en temps réel. On a une vue globale des gens que l’on suit.

En plus il n’y a pas de pub (enfin en 2009). Et les hashtag pour suivre un évènement ou un sujet c’est quand même très bien pensé.

Et puis on peut utiliser un pseudo et on n’est pas emmerdé par des anciennes connaissances qui viennent vous harceler “ hé j’ai retrouvé une photo de toi du collège ou tu avais ton slip sur la tête et tes lunettes sur ton sexe parce que tu étais trop saoul d’avoir bu 2 panachés” Et qu’ensuite tu passes tout ton dimanche après-midi à expliquer à ta grand-mère que ce n’est pas toi mais un photomontage.

Mais le temps à fait son œuvre et twitter a évolué. Il tente de se rapprocher de son rival Facebook qui lui arrive à faire de l’argent. Car oui sur Facebook il y a de la pub et cela depuis longtemps.

Chronologique ?

Et sur Facebook les post sont classé “A la une” c’est à dire si j’ai bien compris les plus aimé et commenté en premier. Les informations sont hiérarchisées, Le message de départ est en gros et les gens peuvent commenter en plus petit. Sans compter que l’on peut liker la publication de base et les commentaires. Si on veut en 5 minutes on peut liker 20000 trucs.

Du coup les petites publications qui intéressent peu de gens on ne les voit pas. Alors que celles qui suscitent des réactions on ne voit que ça à chaque fois que l’on se connecte.

Et donc sur twitter pour concurrencer le géant Facebook depuis peu on a de belles améliorations. Il y a les twits sponsorisés, les “pendants votre absence” et les “vous pourriez aimer” sans compter les “déroulés” et la suppression du point-arobase.

Tout d’abord les twits sponsorisés, c’est de la pub. Mais sous forme de twits qui revient tous les 30 twits qui s’affichent. Ca fait donc très souvent. Heureusement si vous êtes malin vous utilisez une application qui n’est pas l’application officielle. Et la plupart masquent ces publicités. SI toutefois vous aimez bien l’application officielle et que vous trouvez que certaines publicités reviennent trop souvent, il suffit simplement de sélectionner l’auteur du twits sponsorisé et de le bloquer. Il n’apparaitra donc plus dans votre fil. Je comprends qu’il leur faut un financement mais comme ça ; ça ne me parait pas pertinent.

Pendant votre absence…

Ensuite il y là les twits “pendant votre absence” cet algorithme qui te ramène un groupe de twits qui date d’il y a un petit moment mais que tu n’as pas vu. Oui, car la nouvelle version de twitter te ramène automatiquement aux twits les plus récents et tu redescends vers les plus anciens que tu as raté. Du coup comme le petit oiseau bleu est sympa il te propose des twits des gens avec qui tu interagis souvent mais que tu n’aurais pas vus. Et c’est bien fait parce que ces twits sont souvent intéressant.

Du coup tu réponds à ce twits et tu remarques ensuite que le twits date d’il y a 20h, et là, déception. Car soit tu arrives après la bataille et les gens se demandent de quoi tu parles. Soit tu passes pour un gros stalker, et là bonjour la e-réputation. Donc faites bien attention et ne répondez pas à ces messages. On se demande alors à quoi sert cette fonctionnalité ?

Un peu comme le regroupement de twits “ vous pourriez aimer” qui vous propose des twits que vos amis ont aimé. Depuis peu ils se confondent presque avec les twits classique. Mais qu’est-ce que j’en ai à faire que machin à aimé ce twit ?! Du coup apparaissent dans votre TL des gens que vous ne suivez pas. Surement dans l’espoir secret de vous les faire follow. Mais même pas car du coup comme on voit le twit on se dit que l’on suit déjà cette personne et on ne va pas sur son profil pour le suivre.

Ces soit disant améliorations rapprochent twitter de Facebook, ce n’est plus juste une suite chronologique de twits. Il y a des messages qui reviennent au début on ne sait pas pourquoi. Comme sur twitter à chaque fois j’ai l’impression de lire les mêmes choses car quand les gens commentent le message remonte et du coup comme le message est en haut les gens commentent. Voilà donc pourquoi je n’utilise pas l’application officielle mais une application parallèle qui garde juste la chronologie, sans mélanger tous les messages.

Happy New Year

Bonne année 2017

Toute l’équipe du blog, c’est à dire moi tout seul, vous souhaite une bonne année.

2017 sera, je l’espere le retour de quelques articles cinéma ou autre.

En effet depuis Octobre j’ai été très occupé à me battre contre des banquiers des assureurs et des notaires, qui se complaisent à ne rien faire dans leur fauteils de cuir. J’ai bataillé tous les jours pour avoir les divers papiers relatif à mon achat immobilier. Ceux qui me suivent sur twitter ou mes pauvres collègues de travail ont eu plus de détails.

Toujours est il que 2017 est là, et j’espere, commencera bien pour moi comme pour vous.

Je vous souhaite à vous chers auditeurs une très bonne année 2017

annee-2017

Suckerpunch

Rêve ou réalité ?

Voilà la phrase qui pourrait résumer ce film.

J’avais il y a un moment vu la bande annonce de ce film. Et j’ai enfin eu l’occasion de le voir.

Le pitch, une jeune femme se fait enfermer dans un asile et tente de s’évader. Pas un asile joli et blanc de nos jours. Non un asile des années 50 délabré et flippant.

Et pour ne pas voir la réalité, cette jeune fille s’imagine un décor de maison close ou de bar à strip tease. Pas beaucoup plus glamour, mais c’est déjà ça. Et dans cet endroit les patientes sont des danseuses, et la médecin, la prof de danse. Une prof de danse qui fait furieusement penser à Fame. Fame, une série que les moins de 30 ans ne connaissent pas, mais pour vous expliquer c’était un peu de High school musical de “l’ancien temps”.

Je vous conseille le générique qui sent bon l’aérobic et les chaussettes de sport comme on le faisait si bien dans les 80’s.

Et donc dans ce monde rêvé d’une école de danse, la jeune femme rêve encore. Et dans ses rêves elle combat avec ses amies des monstres et autres militaires allemands de la 1ère guerre.

Donc un rêve dans un rêve, on est limite dans inception.

Et c’est pas trop compliqué ?

Et du coup au premier abord on est un peu perdu. Mais cette histoire de double rêve n’est qu’une excuse pour nous montrer des jeunes femmes court vêtues, mais équipées d’armes lourdes et automatique se battant contre des dragons.

L’ambiance est à la limite du steampunk, un genre de punk post-apo. Les combats sont par moment un peu trop surréalistes, mais bon on est dans le monde du rêve on fait ce qu’on veut.

Mais alors il n’y a rien derrière ces combats ?

A vrai dire, NON. Les combats ne sont qu’une représentation onirique d’actions effectuées dans le réel.

On peut alors croire s’être fait arnaqué par un film qui vend des combats épiques mais sans but. Et à la fin un dénouement que l’on n’attend pas. Et qui rend le film tellement tragique et tellement triste que l’on ne comprend pas le but.

Je pense qu’il faut le voir comme un divertissement sans prétention, un genre de blockbuster. Mais la fin n’est tellement pas blockbuster du tout. Je ne sais pas trop dans quel catégorie ranger ce film et s’il faut le conseiller ou pas.

Bechdel

Sinon coté représentation de la femme, même si le test de Bechdel est à 3/3 et que les femmes sont des femmes à fort caractère qui se rebellent ; elles se rebellent quand même en jupette et jouent de leurs charmes pour arriver à leurs fin. Donc là encore je ne sais pas trop quoi en penser.

Donc un soir ou vous avez 2h à perdre et que vous êtes devant Netflix, vous pouvez le tenter, peut être que vous arriverez à comprendre le sens caché de ce film que je n’ai pas compris.